Caractéristiques d’un éveil des petits

Les petits intègrent  ce qu’ils vivent par leur corps.
C’est pour cela que l’éveil à la foi commence toujours par un chant accompagné de gestes. On bouge, on fait vivre une histoire en la racontant avec des mots simples et des moyens adaptés (figurines, ombres chinoises, marionnettes, etc…)
Il est important  de rejoindre les enfants dans ce qu’ils vivent, avec leurs mots, parfois leurs jouets. Avec les petits enfants il faut canaliser la prise de parole, souvent importante, car ils expriment ainsi leurs tracas, ce qui les habite. L’éveil à la foi est un éveil dans la vie.
C’est à nous, adultes, d’entrer dans l’univers du petit, de nous mettre à son niveau et de parler  de la foi pour lui permettre de réaliser que Jésus fait partie de sa vie et qu’une relation avec lui est possible.
A cet âge-là, la part d’imaginaire est grande. Les enfants n’ont pas de difficulté à parler d’une présence invisible. Nous intervenons comme un jardinier qui prépare la terre pour un semis.