Eveiller ?

Si nous regardons le dictionnaire, éveiller veut dire  faire sortir du sommeil, stimuler, provoquer l’attention, la sensibilité.

L’école  joue un rôle irremplaçable pour la socialisation, le développement intellectuel et l’éducation de l’enfant, mais  la famille reste le cadre premier de son éveil à la vie. C’est dans le cercle familial que le petit enfant cherche à comprendre le monde qu’il habite, à gérer ses envies, ses peurs et ses préoccupations. Ses parents sont pour lui la référence tout au long de sa croissance.

Il en est de même dans le domaine de l’éveil à la foi. L’enfant regarde ses parents, enregistre ce qu’ils disent, perçoit leur gêne devant certaines questions. Il sent aussi combien la foi imprègne leur vie et perçoit l’importance de Dieu dans leur existence.
Souvent  démunis, maladroits, les parents ont tendance à déléguer à d’autres l’éducation religieuse de leurs enfants. Pourtant, aucun groupe d’enfants, aucune catéchiste, aucun prêtre ne pourra se substituer au rôle de témoin et d’éveilleur des parents.
Le chemin de l’éveil à la foi est plein de risques et demeurera toujours une aventure. On se demandera toujours si on fait bien, si on a trouvé les mots justes. Mais l’important est de le vivre de la manière la plus simple et la plus naturelle possible.