Temps de la mystagogie

« Le baptême n’est pas un aboutissement,

car être chrétien, c’est avoir à le devenir. »

La mystagogie, ou entrée dans le mystère, constitue la dernière période de l’initiation chrétienne des adultes.

Après la célébration des sacrements de l’initiation chrétienne, la communauté tout entière avec les nouveaux baptisés médite l’Evangile, participe à l’Eucharistie et exerce la charité pour progresser dans l’approfondissement du mystère pascal et le traduire toujours plus dans leur vie. C’est le dernier temps de l’initiation, celui de la mystagogie.

Temps pascal

Les messes du dimanche de Pâques constituent des temps forts de la mystagogie, on les appelle « messe des néophytes ». L’Eucharistie est une première expérience mystagogique, qui fait entrer dans le mémorial, dans l’acte liturgique qui actualise le mystère du Christ mort et ressuscité. Dans l’Eucharistie chacun peut puiser toujours davantage un esprit vraiment chrétien et recevoir l’Esprit qui fait d’eux un seul corps dans le Christ, pour vivre selon l’Evangile

In Albis

Le deuxième dimanche de Pâques, appelé en blanc ou « in albis », les néophytes sont appelés à célébrer cette journée avec l’Evêque. Lors de cette journée, le néophyte dépose le vêtement blanc, symbole véritable de la pureté de son baptême. Il prend dorénavant sa place dans la communauté, où plus rien ne le distingue apparemment des autres.

Responsabilité catéchétique de la communauté

Les communautés seront tout spécialement attentives aux catéchumènes et aux nouveaux baptisés afin qu’ils s’insèrent pleinement et joyeusement dans la vie de l’Eglise. Equipe d’accompagnement et communauté travailleront ensemble pour que le nouveau baptisé, s’il le désire, puisse intégrer un lieu d’Eglise pour continuer à grandir dans la foi : mouvement, groupe de prière, service dans la paroisse, chorale etc…Les accompagnateurs, tout en prenant une place plus discrète afin de permettre aux parrains et aux marraines de jouer pleinement leur rôle, veilleront donc à aider le néophyte à relire l’évènement de la célébration des sacrements, à l’accompagner dans l’expérience du réalisme de la foi, de la vie en Eglise, et de la fidélité. Ils lui permettront ainsi d’être signe visible de nouveauté dans la communauté chrétienne.